Les aspirateurs asservis pour outils électroportatifs

S’il est un accessoire qui sait se rendre indispensable aux machines à bois, c’est bien l’aspirateur. Ce fait acquis dans les ateliers, peine à s’étendre aux machines portatives et pourtant ceux qui se sont déjà équipés d’un aspirateur asservi sont unanimes, ils ne travailleront plus sans.
Raccorder une machine telle qu’une scie circulaire, une ponceuse, une défonceuse ou un rabot à un aspirateur, c’est joindre l’utile à l’agréable. En effet, en plus de limiter grandement les risques de pathologies respiratoires dues aux poussières, pour l’utilisateur et son entourage, vous gagner d’un même coup en confort d’utilisation, en temps de nettoyage, etc.
Sans parler de votre image de professionnel ordonné ou de bricoleur averti… surtout si vous travaillez chez vos clients ou dans votre salon. Bref, hormis l’investissement que cela représente, le bilan est plus que positif.

Aspirateur : comment faire le bon choix ?

Il existe une multitude de systèmes d’aspiration différents, nous allons nous concentrer dans cet article sur les aspirateurs mobiles, utilisables avec les machines portatives et semi-stationnaires. Tout d’abord il faut bien faire la distinction entre un aspirateur ménagé courant et un aspirateur professionnel dédié aux machines à bois : ceux-ci disposent en plus de leur conception optimisée et résistante, d’une prise d’asservissement qui permet de brancher la machine à l’aspirateur pour que le démarrage et l’arrêt de celui-ci soit synchronisé avec votre machine. Bien évidement, il s’utilise tout aussi bien seul pour les tâches courantes de nettoyage de vos locaux, véhicules…
Pour entrer dans les détails, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte avant de choisir un modèle. Il convient de bien définir vos besoins.

Choisir le volume en litre de votre aspirateur

– Une cuve de 20 litres ou moins est très maniable, c’est idéal pour une utilisation courante et quotidienne de sciage et de ponçage. Les poussières sont comprimées dans le sac, il peut contenir plusieurs heures d’utilisation.
– Les volumes de 30 litres et plus sont préférables pour raccorder un rabot électrique, une défonceuse ou toute autre machine susceptible de remplir rapidement vos sacs de copeaux (certains modèles d’aspirateurs peuvent être équipés de sacs réutilisables).

Les différentes catégories de poussières

Pour ce qui est des poussières, elles sont réparties en plusieurs catégories qui définissent chacune un pourcentage « acceptable » de poussière dans l’air. Il convient donc de choisir votre aspirateur en fonction de la nature des matériaux à travailler.
– Classe L : pour les poussières ménagères courantes. Adapté à la plupart des travaux de chantier.
– Classe M : pour les poussières fines minérales, de bois, etc. Adapté aux travaux intensifs de ponçage sur bois durs.
– Classe H : pour les poussières contenant des agents pathogènes ou cancérigènes.

Les besoins spécifiques d’aspiration

Une fois le volume de la cuve et la catégorie de poussière définis, vous pouvez vous orienter vers une marque et un modèle. En fonction bien sûr de votre budget, mais aussi de la fréquence d’utilisation, du besoin ou pas d’aspirer sur des surfaces mouillées et de certaines fonctions comme le secouage automatique du filtre, les tuyaux antistatiques, etc. Pour les petits budgets ou les usages ponctuels, nous vous proposons ce collecteur à copeaux comme alternative.

En règle générale, tous les aspirateurs peuvent s’adapter aux machines portatives compatibles, sans distinction de marques ou de modèles, bien que de petits manchons de raccordement soient parfois vendus séparément, comme certains accessoires dédiés à des tâches spécifiques de nettoyage.

En conclusion, un simple essai en situation vaudra mieux que tous les discours et nous avançons à coup sûr « qu’essayer l’aspiration, c’est l’adopter » !