La scie circulaire plongeante pour le travail du bois

Les scies circulaires plongeantes

Intéressons nous aujourd’hui aux scies circulaires portatives et plus particulièrement à la gamme des « plongeantes ». Cet article a pour but de vous présenter les intérêts d’une telle machine (en l’occurrence ici la scie Festool TS 55), pour vous aider à réaliser le « bon investissement ».

Une scie circulaire plongeante, qu’est-ce donc ?

Nous parlons ici de scies électriques portatives, destinées au travail du bois massif, de panneaux, etc. Mais avec des lames adaptées il est possible de découper également des plaques de plâtre, des matières plastiques (PVC, Plexiglas) et même de l’aluminium.

Le terme « plongeante » désigne les machines capables d’effectuer un mouvement pendulaire : la lame remonte au dessus de la table dès que l’on cesse son l’utilisation. A l’inverse on commence une coupe en abaissant la lame, qui « plonge dans le bois ».

Mais alors, scie plongeante ou scie traditionnelle ?

Les scies circulaires classiques sont polyvalentes et bon marché pour les entrées de gammes. Il existe différentes tailles, qui permettent d’usiner des épaisseurs variant de 50 mm à 160 mm et plus. Elles s’utilisent le plus souvent « à la volée », ce qui complique grandement leur utilisation. Elles seront moins précises et moins sécurisantes. De plus, il est impératif de commencer la découpe sur le bord des pièces.

Les scies plongeantes sont destinées à être utilisées avec des rails de guidage en aluminium, de différentes longueurs, avec possibilité de les assembler entre eux. Ces dispositifs permettent à tout utilisateur de réaliser des coupes droites et en sécurité. Le rail de guidage, en plus de permettre un trait de coupe parfaitement rectiligne possède d’autres avantages : il permet de suivre très facilement votre trait sans même le regarder, ce qui évite les projections de copeaux dans les yeux. Le rail dispose d’un pare-éclats, ce qui s’avère très pratique, notamment pour les découpes de panneaux mélaminés.

Il est très simple de régler précisément l’angle de coupe, ainsi que la profondeur de 0 à 55 mm et jusqu’à 75 mm pour certains modèles.

Le principal bénéfice du système de plongée est de permettre une coupe au milieu d’un panneau, par exemple pour préparer l’emplacement d’une plaque de cuisson dans un plan de travail.

Les dispositifs d’aspiration sont plus efficaces sur les scies plongeantes, il est donc vivement recommandé de relier votre machine à un aspirateur, dès que cela est possible.

Autre avantage en faveur des scies plongeantes : leur ergonomie, qui place la lame au bord de la semelle. Il est possible de réaliser des découpes en collant le carter très près d’un support, par exemple pour ajuster un parquet contre un mur.

Précisons aussi que les scies plongeantes (comme certaines circulaires classiques haut de gamme) sont souvent équipées de variateur de vitesse électronique, qui optimise la puissance moteur, évite les démarrages brutaux et les retours intempestifs.

En résumé, pour bien faire son choix


Si vous avez impérativement besoin d’une capacité de coupe supérieure à 75 mm et si la précision n’est pas de rigueur : alors il vous faut une scie circulaire traditionnelle…

Dans tous les autres cas, la scie plongeante est « le meilleur choix ». C’est la machine idéale pour les découpes de panneaux, la réalisation de menuiseries, d’agencement intérieur comme extérieur et même la réalisation d’assemblages de charpente.