Quel traitement de surface choisir pour le bardage d’une maison Ossature Bois ?

Avec le développement de la construction de maisons à ossature bois (MOB), on nous demande assez fréquemment qu’elle est le traitement qui ne nécessiterait pas (ou alors le minimum) d’entretien dans le temps pour préserver un bardage bois en extérieur. Il existe bien sûr différentes solutions, mais malheureusement, tout traitement extérieur d’une maison en bois demandera un minimum d’entretien, quelque soit le procédé utilisé.

Les solutions de finition d’un bardage en bois

Exemple du grisaillement d’un bardage en pin douglas sans finition, après 5 à 6 années d’exposition aux intempéries. Sur la partie haute, le bardage est neuf.

– Pas de finition : c’est la seule solution sans entretien. Elle demande par contre de tolérer le changement de couleur du bois soumis aux intempéries. Par exemple, le pin douglas qui est clair et orangé à l’état neuf prendra petit à petite une superbe couleur grise argentée.

– La lasure classique, est utilisable sur le bois brut, raboté ou poncé. Elle existe sous plusieurs teintes et aspects (incolore, clair, moyen, foncé…) et ne nécessite pas d’égrenage entre les couches. Elle est donc facile à mettre en œuvre sur de grandes surfaces de bardage en bois en extérieur.

– Le vernis, réservé aux ouvrages poncés, existe aussi dans des gammes d’aspects variés. Il demande plus de travail au ponçage de préparation et à l’égrenage entre les couches pour obtenir une finition soignée. A l’échelle du bardage d’une maison, il faudra donc prévoir une grosse dose « d’huile de coude » en complément !

– La peinture, utilisable sur tous les supports, exige également un ponçage soigné. Du soin apporté à son application dépendra pour beaucoup la qualité de la finition. Par contre, son aspect couvrant masquera l’aspect naturel du bois.

Application et entretien sur les bardages bois

Traitement bardage bois exterieurPour les trois types de finition cités ci-dessus, il faudra faire une mise en œuvre en trois couches minimum sur les bois neufs : une couche d’imprégnation et deux couches de finition. L’application pourra se faire au pinceau, au rouleau ou même au pistolet basse pression.

En termes d’entretien, il faut savoir que les produits ont en règle générale une tenue de trois à cinq années. Cette durée dépend beaucoup du niveau d’exposition au soleil et aux intempéries.

Pour s’éviter un fastidieux décapage, il vaudra mieux prévoir de renouveler régulièrement l’application du traitement. En effet, si on attend trop, la couche de protection du bois va finir par craqueler et il faudra alors la décaper avant une nouvelle application.