Quel grain pour quel ponçage ?

Pour s’y retrouver dans le grain des papiers de ponçage, il est nécessaire de comprendre le principe de leur classification.
Les fabricants grand public indiquent le plus souvent « Gros, Moyen et Fin », ce qui n’a pas de signification précise, personne n’utilisant les mêmes références.
Un grain fin, utilisé par un poseur de parquet paraîtra énorme à un vernisseur au tampon. Pour cela les professionnels utilisent une classification allant généralement de 40 à 1200 et même parfois au delà.
Paradoxalement:

  • Plus le chiffre est élevé, plus le papier est fin.
  • Plus le chiffre est petit, plus le papier est grossier.
    L’explication en est simple: le chiffre correspond au nombre de grains abrasifs au cm2. Un papier de grain 1000 est donc très fin et un papier de grain 40 très grossier.

UTILISATION DES DIFFÉRENTS GRAINS

G 40 à 60 : décapage, dégrossissage de menuiseries et parquets.

G 80 à 120 : finition de menuiseries et parquets. Dégrossissage en ébénisterie.

G 180 à 320 : Finitions en ébénisterie et égrenage entre deux couches de vernis. Il est illusoire de vouloir poncer le bois plus finement.

G 400 à 1000 : ponçage de vernis et de laques.

G > 1000 : polissage de laques.