L’utilité d’un entraineur pour toupie ?

« Est-il vraiment utile de s’équiper d’un entraineur pour sa toupie ? » : voici une autre question que l’on nous pose fréquemment et qui résonne avec la problématique de la sécurité du travail avec une toupie pour le travail du bois.
Pour nous, la réponse est « oui » car c’est un gain indiscutable en terme de sécurité : l’entraîneur de toupie automatique sécurise les usinages à la toupie, en supprimant le risque de contact des mains avec les outils en rotation.

Voici quelques arguments en faveur de l’utilisation d’un entraineur automatique de toupie

Entraineur de toupie automatique

L’entraineur est utilisable avec des pièces courtes ou longues

– Pièces longues : régularité du travail et économie d’énergie pour l’opérateur.
– Pièces courtes : gain important en termes de sécurité d’usinage.

L’entraineur est utilisable pour des pièces usinées à plat ou sur chant

– A l’horizontal : pour l’usinage de pièces posées à plat sur la table de travail.
– A la verticale : il autorise l’usinage de pièces posées sur chant.
Dans les deux cas, grâce au réglage d’un angle de pincement, il plaque fermement les pièces sur le guide de toupie.

L’entraineur de toupie améliore la qualité du travail

– L’exécution est plus rapide lors des travaux en série.
– Elimination des marques d’à coups provoquées par un amenage manuel.
– Diminution des ondes d’usinage à la surface du bois donc moins de ponçage à prévoir.

L’entraineur augmente la sécurité

– Les mains restent tout le temps éloignées de l’outil de coupe.
– Le risque de rejet du bois est supprimé.
– Le travail est nettement moins fatiguant grâce à l’entrainement automatique des pièces de bois.

Rappel : l’entraîneur de toupie peut aussi être très utile sur d’autres machines à bois comme la dégauchisseuse ou la scie circulaire stationnaire.