Comment choisir son combiné à bois ?

Comment choisir une machine combinée à bois ? Voici là encore une question que notre équipe technique reçoit régulièrement ! Entre problème d’encombrement, possibilité d’usinage, type de réalisation envisagé et budget disponible, le projet doit être bien réfléchit pour ne pas donner lieu à une déception. Nous allons déjà aborder dans cet article le problème de la place disponible pour la machine tant attendue…

Le problème de l’encombrement du combiné à bois

C’est un point souvent critique pour nombres de boiseux qu’ils soient bons bricoleurs ou artisans : l’espace disponible peut être un facteur déterminant de choix. Il faut bien penser qu’en plus de l’encombrement de la machine, il faut prévoir suffisamment de recul tout autour pour travailler les pièces longues. Un dispositif de déplacement sera utile pour facilement orienter le combiné dans le bon sens, si votre atelier est étroit par exemple.

Quelques pistes de choix pour son combiné à bois

Machine combinée à bois SCM MinimaxSi l’espace alloué à votre machine à bois est vraiment réduit, vous pourrez vous orienter vers les mini-combinés telles que la combinée à bois FOX F60-150. Ces machines à 6 opérations donnent déjà accès à une multitude de vrais travaux d’ébénisterie ou de menuiserie. Il faudra cependant rester raisonnable quant à la dimension des ouvrages envisagés afin de ne pas rencontrer trop vite leurs limites d’utilisation. Un piètement mobile sera utile pour une mise en œuvre facile.

Si vous disposez d’un atelier approximativement de la taille d’un garage pour voiture, vous pourrez (sous réserve d’un peu d’organisation) déjà envisagé d’acquérir une machine de type Kity Scheppach Bestcombi 260. Un kit de déplacement sera le bienvenue pour facilement orienter ou ranger la machine en fonction des travaux en cours. Une combinée à bois de ce type vous procurera déjà de solides possibilités d’usinage.

Avec encore un peu plus d’espace, vous pourrez agréablement tirer parti d’une machine à bois de type Leman combinée COM310 (310 mm) ou encore MiniMax C30 Genius (300 mm). On rentre là dans le domaine des machines semi-professionnelles et on pourra donc s’attaquer à des gros meubles ou à de solides menuiseries.

Combiné toupie scie Kity Scheppach

Enfin, si la place ne vous manque vraiment pas, notre choix se porterait sur l’acquisition de deux machines à bois combinées complémentaires. C’est le gage de moins de manipulations et d’un sérieux confort d’utilisation :
– Une dégau-rabot en largeur 310 mm de préférence (mais 280 mm c’est déjà bien). Un modèle de la gamme Kity Scheppach, Jean l’ébéniste ou Leman est suffisant. Ces trois marques font d’excellents produits aux capacités équivalentes. Plutôt que de choisir une option mortaiseuse sur la dégauchisseuse, nous vous conseillons de préférence l’acquisition d’une mortaiseuse à bédane carré indépendante.
– Un combiné scie-toupie : le choix est un peu plus limité. On peut citer la gamme MiniMax de chez SCM (marque italienne reconnue pour son sérieux et sa robustesse) qui propose de très bonnes scies circulaires avec chariot ras de lame et béquille, si vous avez l’intention de faire du débit de grands panneaux et/ou de lourds plateaux en bois massif. Les modèles de toupie-scie Kity Scheppach sont destinés à un usage moins professionnel, avec des dimensions et des capacités plus réduites, tout en étant aussi performant.